L’innovation façon “garage” selon Olivier LECLERC

Olivier Leclerc était lors de cette rencontre Directeur Open Innovation & Intraprenership chez Alcatel Lucent. Il a rejoint depuis le groupe Safran au sein de la Snecma en qualité de Intrapreneurship, Prospective & Change Management. Il décrit quel rôle les salariés d’Alcatel ont joué, jouent et joueront dans la démarche d’innovation en réseaux.
Olivier LECLERC

L’idée de créer un Fabrication Lab est à l’origine une initiative de 3 salariés qui, sans autorisation, avaient envie de réaliser des prototypes d’objets innovants à l’aide d’électronique et de code. Ce laboratoire, appelé « Le garage » en référence à celui d’Apple dans la Silicon Valley, a ensuite été massivement ouvert à tous les salariés.

 

 

Selon la Harvard Business Review, l’innovation est un processus historique qui a connu 4 formes différentes :

  • L’inventeur seul (comme Thomas Edison)
  • Les Corporation Labs dans les années 40, internes aux entreprises
  • Les Startups dans les années 70
  • Le Corporate garage alliant l’agilité des startups et le go to market des grands groupes.

C’est précisément dans cette 4e forme que se situe Le Garage d’Alcatel Lucent.
Depuis 9 mois, Alcatel pousse cette forme d’innovation plus loin en la désacralisant complètement. C’est à dire en la rendant accessible à tous, sans autorisation, et en y intégrant des projets à la fois très personnels (pièces détachées de lave-vaisselle via impression 3D) mais aussi complètement liés au business (drones avec sondes par exemple). Le secret de la réussite est de ne pas filtrer les projets ni les mettre en compétition : ouvrir l’innovation à tous. Connecter les compétences dans ce Lab, c’est finalement construire de la bienveillance. La bienveillance c’est le maître-mot de ce nouveau processus de collaboration, de découverte des talents, de créativité. Cette dernière permet notamment d’éviter l’auto-censure et de développer la culture d’entreprise.

La prochaine étape est de sélectionner 5 projets finaux qui pourront – ou non – être développés par le Groupe. Mais le défi majeur est surtout de faire perdurer cette nouvelle communauté source de motivation et de décloisonnement pour les collaborateurs.