Ouverture de la 21ème Rencontre “Transformation digitale, à la recherche du temps pertinent” par Ziryeb Marouf

Le 28 novembre dernier plus de 300 personnes issues d’une centaines d’entreprises différentes se retrouvaient au MEDEF pour la désormais traditionnelle rencontre de l’Observatoire. Cette 21ème Rencontre aura été l’occasion d’approfondir le thème suivant : « Transformation digitale, à la recherche du temps pertinent ».

Ziryeb Marouf, le président et fondateur de l’Observatoire des Réseaux Sociaux d’Entreprise, a commencé par remercier l’ensemble des membres ainsi que les principaux sponsors de l’Observatoire, avant de rappeler la portée de cette thématique.

Pour ce faire, Z. Marouf s’est référé au rapport de Bruno Mettling intitulé “Transformation numérique et vie au travail”,  qui  avait été remis à la ministre du travail le 15 septembre 2015. Le rapport met en avant les effets de la transformation numérique sur le monde du travail et formule 36 préconisations pour accélérer et réussir la transformation numérique des entreprises.

Ces préconisations permettent de mesurer l’impact du numérique sur le travail et l’organisation, d’identifier les facteurs clés de succès de ces transformations, et de bien identifier les risques pour s’en prémunir.

Ce rapport s’installe dans un monde volatil, incertain, complexe et ambigu car le 1er vecteur celui des technologies, en pleines mutations (blockchain, IoT, cybersecurité, IA et impacts sur l’emploi…), ne sont pas des sujets neutres. Ce monde s’explique aussi par les grands bouleversements économiques, par l’impact écologique (ne l’oublions pas le digital a aussi sa part de responsabilité dans l’empreinte carbone), mais aussi d’un point de vue géopolitique et social.

Face à ce constat, Z. Marouf a pris un moment pour faire une rétrospective des différents thèmes abordés par l’Observatoire depuis la 13ème Rencontre:

  • Dialogue social : comment le numérique impacte le dialogue social ?
  • Innovation connective ou en réseau
  • Digital Learning : comment passer d’entreprises avec des directions de la formation à des entreprises apprenantes centré sur l’apprenant ?
  • Digital et droit du travail
  • Symétrie des attentions entre celles que l’on doit et que l’on mène pour nos clients et celles que l’on a pour nos salariés
  • Big data et analytics pour des services personnalisés aux salariés (à condition que cela soit fait dans un cadre éthique et déontologique)
  • La culture numérique : comment le numérique s’insère dans un écosystème les Bytes, les Bricks, les Behaviours , la Brand et le Business ?
  • L’impact de l’Intelligence Artificielle sur l’emploi et sur le travail.

Si grâce aux Rencontres de l’Observatoire, tout le monde comprend mieux cette transformation numérique des organisations, on a l’intuition que la vitesse n’est pas au rendez-vous. C’est tout naturellement que Z. Marouf fait le lien entre transformation digitale et gestion du temps, en citant Napoléon : « la force d’une armée s’évalue par la masse multipliée par la vitesse ». En effet, si la masse représente les actions de chacun, c’est tous ensemble que nous pourrons trouver le bon rythme qui va permettre de tendre vers une vraie vision agile.

Et pour en revenir au thème de cette 21ème rencontre Z. Marouf, s’est également intéressé au livre “Entreprises : retrouver le temps pertinent” de Bruno Mettling, publié en 2014, qui considère que les entreprises sont à la poursuite d’objectifs de plus en plus centrés sur le court terme, dans une course à la profitabilité quasi immédiate qui se fait au détriment d’une vision de long terme. Bruno Mettling challenge chaque entreprise à retrouver son équilibre entre temps long et temps court, entre performance économique et qualité sociale.

Finalement, ce temps pertinent passe par une prise de conscience collective mais pour une transformation en profondeur, le secret réside dans l’équilibre entre actions de court terme et long terme. C’est en concluant par ce vieux proverbe chinois « si le meilleur moment pour planter un arbre c’était il y a 20 ans, le deuxième meilleur moment c’est maintenant » que Z. Marouf nous appel à l’action. C’est donc, ici et maintenant, que nous allons explorer la thématique de cette 21ème Rencontre à travers le témoignage de plusieurs entreprises.