De la Direction des Ressources Humaines à la Direction des Richesses Humaines, Olivier Ruthardt

À l’occasion de la 16ème rencontre de l’Observatoire autour du thème « Travail et Digital », Olivier Ruthardt, Directeur des Ressources Humaines de la MAIF, a participé à la table-ronde « assurances et numérique » animée par Sylvie Joseph, La Poste. BJ9A4673

Dès le début de son intervention, O. Ruthardt a jeté un nouvel éclairage sur la Direction des Ressources Humaines en préférant parler de Direction des Richesses Humaines. Il explique qu’ils ne sont pas des « faiseurs, mais des constructeurs ». Dès lors, leur responsabilité consiste à mettre à disposition les outils nécessaires au développement pour que les collaborateurs prennent leur envol.

Dans le cadre de la digitalisation de l’entreprise, la MAIF s’est interrogée sur ses leviers de croissance et a réfléchi sur les 4 concepts majeurs suivants :

– La mobilité ;
– Le droit à l’erreur : l’échec devient une source d’apprentissage ;
– Le droit à l’émotion : la diversité, indispensable à toute entreprise, repose sur la sensibilité de chacun. En ce qu’elle nous singularise, l’émotion est ainsi constitutive de ce qui nous rend différents et doit avoir sa place en entreprise.
– Les marges d’initiatives et de manœuvres laissées aux collaborateurs : le but n’est pas de contrôler, mais d’accompagner et faciliter le développement de chacun, pour favoriser la contribution de tous pour l’entreprise.

Pour ce qui est de l’accompagnement des collaborateurs, le plan de conduite du changement de la MAIF a établi comme 1ère étape de former les membres du COMEX avec des ateliers de reverse mentoring puis, dans un second temps, de sensibiliser les cadres dirigeants. Parallèlement, une Académie Digitale a été mise à disposition des 7000 collaborateurs de l’entreprise.

Quant à la stratégie d’acculturation, il n’y a pas de vérité absolue, souligne notre intervenant, mais des leçons tirées de l’expérience : « test & learn » sont les mots d’ordre.

En guise de conclusion, O. Ruthardt est revenu sur le rôle essentiel de la confiance. « Chez la MAIF, la politique de la confiance entraîne la confiance des politiques. » Après quoi, ses derniers mots nous ont laissé médité sur ce proverbe indien : « tout ce qui n’est pas donné est perdu ».


16ème Rencontre – Olivier RUTHARDT – De la… par Ziryeb