Interview d’Elisabeth KARAKO, Journée des droits de la femme, “les 364 autres jours, on fait quoi?”

Elisabeth KARAKO, Responsable Diversité Groupe, BNP Paribas.

Elisabeth KARAKO, Responsable Diversité Groupe, BNP Paribas.

Interview d’Elisabeth KARAKO, Responsable Diversité Groupe, BNP Paribas

 

Françoise Giroud, journaliste et femme politique disait “La femme serait vraiment l’égale de l’homme le jour où, à un poste important, on désignerait une femme incompétente.” Pensez-vous que l’on s’en approche ?


Le sujet de la promotion de l’égalité ne consiste pas à opposer femmes et hommes mais à les réunir au même niveau  pour qu’ils puissent se compléter.

La phrase est vraie et dans le passé, comme c’était souvent des hommes qui étaient nommés à des postes importants, il était normal que certains soient compétents et d’autres incompétents, car le vivier était réduit.

Aujourd’hui, avec un vivier plus large composé de femmes et d’hommes, il est souhaitable que seules les personnes compétentes soient nommées à des postes importants, et je n’aimerais pas que des femmes incompétentes soient nommées chez BNP Paribas, uniquement pour montrer qu’on a atteint l’égalité ! Par contre , si des hommes incompétents ont été nommés par le passé , il faut aujourd’hui les remplacer par des femmes compétentes !

Pour tendre vers l’égalité entre les femmes et les hommes en entreprise pensez- vous qu’il faille :
1. être patient : ca va venir
2. être pédagogue : sensibiliser encore et encore
3. être militant : déclarer la guerre pour cette cause

Je parle souvent d’une politique mille feuilles quand je parle de notre politique Diversité et Egalité: mener toutes les actions possibles et complémentaires.

Je parlerai donc de la nécessité d’avoir un mille feuilles de qualité : un peu  de patience (mais pas trop : il faut un peu forcer les progrès en se fixant des objectifs ambitieux ), beaucoup de pédagogie (Einstein disait que les stéréotypes sont plus difficiles à detruire que les atomes ) sans culpabiliser les personnes, du militantisme (il faut y croire pour avancer ) mais avec un objectif positif de rapprochement entre les hommes et les femmes et surtout pas une guerre !

Selon vous quel est le stéréotype le plus répandu sur les femmes dans l’entreprise ?
Il y en a plusieurs : la disponibilité à cause de la vie de famille (il suffirait que les hommes s’investissent plus dans la vie privée pour que ce stéréotype tombe !), l’absence d’ambition (mais ça change avec la génération Y ) et peut-etre l’émotivité (mais là aussi ça va changer car on constate de plus en plus l’importance du Quotient Emotionnel (QE) pour faire un bon manager !)

Et sur les hommes ?

Ils privilégient l’ambition à tout le reste (mais la encore on ne peut pas parler de tous les hommes !), ils manquent de QE  et ils se cooptent entre eux .

Que recommanderiez-vous comme action pour la journée du 8 mars dans votre entreprise ?

Tout d’abord je souhaiterais que le 8 mars dure 365 jours et qu’on s’occupe du sujet de l’égalité tous les jours.

Plusieurs événements sont organisés mais je voudrais faire un focus sur une action entreprise par 3 jeunes employés du Groupe : Un homme et deux femmes qui ont écrit  un petit livre  intitulé “Mission Possible – Women’s Way ” qui se présente comme un petit guide qui donne des conseils aux jeunes femmes qui commencent leur carrière en entreprise pour qu’elles puisse progresser positivement dans un monde encore régi par des codes masculins.

Et les 364 jours restants ?

Faire de la promotion de l’égalité un objectif prioritaire ,soutenu par notre CEO, et un sujet intégré dans tous les autres sujets Business ainsi que dans tous les process RH.

Que faut-il éviter à tout prix selon vous ?

Déclarer la guerre et donner aux hommes l’impression que nous créons une discrimination contre eux …
…Et baisser les bras si ca n’avance pas assez rapidement …

Cristina Lunghi, Présidente Fondatrice d’Arborus disait : « L’égalité ne se décrète pas, elle s’organise ». Que vous inspire cette Phrase ?

C’est exactement ce que nous faisons au sein de BNP Paribas : Nous nous assurons qu’aucun critère discriminatoire n’intervient dans les différentes étapes de la carrière des collaborateurs (grilles d’évaluation annuelle, annonces de mobilité, critères de choix des promotions, accès à la formation, etc.).

Par ailleurs, des consignes d’égalité de traitement sont rappelées en amont des processus de rémunération pour l’ensemble du Groupe. En France, depuis 2008, des rattrapages salariaux sont effectués afin de supprimer d’éventuels écarts injustifiés entre les femmes et les hommes.

Notre réseau de femmes, l’association de femmes “Association BNP Paribas  MixCity ” travaille main dans la main avec la direction des Ressources Humaines et moi-même pour promouvoir cette égalité.

Comment les réseaux Sociaux numériques d’entreprise peuvent ils soutenir la cause de l’égalité professionnelle ?

Les réseaux sociaux numériques d’entreprise permettent de tisser des liens, de favoriser le networking qui manque souvent aux femmes , et donc à la fois d’éduquer et d’aider les femmes dans leurs carrières et  leur équilibre vie professionnelle / vie personnelle.

Elisabeth KARAKO a commencé sa carrière comme enseignante à l’International School of Paris où elle est restée de 1984 à 1989.
En 1989, elle rejoint le Cabinet Heidrick and Struggles comme Consultante en recrutement dans le secteur financier.

En 1997, elle est recrutée chez Paribas comme Responsable du recrutement, en charge du « Young Executive Program » de la banque .
Après la fusion avec BNP, elle devient Gestionnaire Individuelle de Carrière au sein de la RH Groupe et en 2007, elle est nommée au poste de Directrice Diversité du Groupe BNP Paribas. Elle est responsable de l’ensemble des sujets de lutte contre les discriminations et de promotion de la Diversité pour le Groupe.