Interview de Brigitte DUMONT, Journée des droits de la femme, “les 364 autres jours, on fait quoi?”

Brigitte DUMONT, Directrice Générale Adjointe des Ressources Humaines Groupe Orange.

Brigitte DUMONT, Directrice Générale Adjointe des Ressources Humaines Groupe Orange.

 

Interview de Brigitte DUMONT, Directrice Générale Adjointe des Ressources Humaines Groupe Orange.

 

Françoise Giroud, journaliste et femme politique disait “La femme serait vraiment l’égale de l’homme le jour où, à un poste important, on désignerait une femme incompétente.” Pensez-vous que l’on s’en approche ?
La formule est jolie, interpelle et fait son effet, on la retient donc, toutefois, cela n’est pas du tout représentatif de la réalité de nos entreprises ! Les enjeux sont trop importants, et principalement humains, qu’il serait dangereux de nommer des personnes incompétentes qui plus est… forcément non performantes !

Pour tendre vers l’égalité entre les femmes et les hommes en entreprise pensez- vous qu’il faille :
1.        être patient : ca va venir
2.        être pédagogue : sensibiliser encore et encore
3.        être militant : déclarer la guerre pour cette cause
Je dirais être pédagogue…. avec un peu quand même de militantisme !
Puisque cela concerne l’évolution des mentalités, c’est un travail de longue haleine. Il est nécessaire de mettre le maximum de moyens, et donc avant tout être pédagogique car décréter l’égalité pour l’égalité, cela ne convainc pas et n’est pas efficace pour faire changer les comportements, faire évoluer les représentations et faire évoluer la culture. Le Groupe Orange est très attaché à la diversité des équipes que ce soit de genre, de culture, d’origine ou d’âge car depuis longtemps convaincu que cela génère des équipes dynamiques et favorise l’innovation.
La pédagogie c’est également le moyen de faire s’exprimer un certain nombre de personnes sur leurs difficultés, leurs objections, et c’est souvent l’expression de ce vécu qui permet de déclencher les prises de conscience et ainsi agir de la bonne manière sur les changements de comportement.
Il faut l’égalité des chances et ne tolérer aucun écart dans le recrutement,  la gestion des carrières, la promotion, l’accès aux postes de senior management et de direction générale et bien sûr  dans les salaires.

Selon vous quel est le stéréotype le plus répandu sur les femmes dans l’entreprise ?
Que les femmes seraient moins disponibles pour leur carrière à cause des enfants, de la maternité….Le sujet de la parentalité est un sujet de société qui doit encore évoluer dans les mentalités.

Et sur les hommes ?
….qu’ils seraient plus disponibles et plus ambitieux

Que recommanderiez-vous comme action pour la journée du 8 mars dans votre entreprise ?
 La journée de la femme est un événement international (ce qui est dans un sens rassurant et dans l’autre pas vraiment!) et nous avons choisi de donner la possibilité à chaque site dans le monde de le célébrer comme ils le souhaitent pour être en résonance avec les préoccupations et les priorités locales.

Et les 364 jours restants ?
Là serait le drame…n’en faire qu’une journée ! Il faut s’interroger tous les jours !!! En tant que DRH, il est de notre devoir d’accompagner les femmes dans l’entreprise, de challenger les managers pour identifier les talents, les développer et garantir cette égalité.

Que faut-il éviter à tout prix selon vous ? 

  1. en faire une sorte de « croisade » car cela ne fait pas évoluer les mentalités
  2. en faire un sujet « tendance », ne  s’en occuper et n’en parler parce qu’il le faut, sans être convaincu que c’est dans un but de performance et d’égalité des chances
  3. en faire un « non-sujet »considérer que tout est sous contrôle,  c’est-à-dire sans mesurer régulièrement par des tableaux de bord et des indicateurs. Chez Orange, nous n’avons pas d’écart de rémunération entre les hommes et les femmes par exemple et nous nous attachons à suivre de près cet indicateur.

Cristina Lunghi, Présidente Fondatrice d’Arborus disait : « L’égalité ne se décrète pas, elle s’organise ». Que vous inspire cette Phrase ?
Je partage tout à fait cette vision. Si je prends l’exemple d’Orange, aujourd’hui, il y a 36 % de femmes sur les 160 000 collaborateurs et même si cette proportion est donnée comme objectif pour nos instances dirigeantes et nos réseaux de management. C’est complexe et ambitieux car nous devons féminiser nos filières scientifiques et techniques ; Et pourtant, une partie du sujet n’appartient pas à l’entreprise et cela s’organise en amont pendant la scolarité. Nous devons être en mesure de faire connaitre aux étudiantes dans ces filières nos métiers, nos opportunités et apporter des réponses à ce qui est important pour elles pour leur avenir professionnel et la satisfaction de motivations individuelles pour leur choix d’orientation professionnelle. Nous devons leur donner envie de nous rejoindre en répondant à leurs attentes et favoriser leur orientation dans ces domaines.

Comment les réseaux Sociaux numériques d’entreprise peuvent ils soutenir la cause de l’égalité professionnelle ?
Par la mise en lien, par le fait qu’au travers des communautés, des talents insoupçonnés et insoupçonnables puissent être révélés. Cela favorise l’égalité des chances et c’est une valeur très importante pour notre Groupe

Que pensez-vous de la démarche de l’Observatoire des RSE ?
C’est une très belle initiative car les réseaux sociaux numériques d’entreprise sont encore nouveaux, assez mouvants, évolutifs  et il est important de pouvoir partager entre entreprises les bonnes pratiques, les intuitions. Dans notre démarche RH 2.0, l’Observatoire accompagne ce mouvement. Et chaque rencontre est une source d’enrichissement et d’ouverture !

Brigitte Dumont is currently Deputy Group HR Senior Vice-President of the France Telecom Orange Group. She also serves as the Senior VP HR, Corporate HR policies where she leads corporate strategic development of Human Resources on different fields such as Social performance, Diversity, Professional development, Skills anticipation and Work organisation. She combines a vast experience in human resources with a strong background in marketing, and communications in an international environment. In fact, prior to joining the France Telecom Group, she began her career as product manager within Jeumont-Schneider and Matra Communication groups. Thanks to this experience, she developed very accurate know-how and skills in understanding Stakeholders expectations and answering their needs. Woman of action, Brigitte is concerned with always being in anticipation and promoting innovation.
Convinced that Human resources must be at the heart of companies and that HR Function must be acknowledged as a strategic partner of the business, she is also President of the UNETEL – RST (French telecommunications companies federation) and Deputy President of the ANDRH (French National Association of Human Resources VP).
Committed to helping organizations build female leadership capability, Brigitte is on the board of EPWN(European Professional Women’s Network) in charge of corporate sponsorships and also on the board of WIL (Women in Leadership).
She is member of the Boards of APEC, Dialogues and Entreprises & Personnel in France. She graduated from EDC and holds an EMBA from HEC. She received the “Chevalier de la Légion d’Honneur“ award in 2009. She is married and has one son.